Prendre un bain chaud pendant une heure aurait les mêmes bienfaits qu’une petite marche tranquille de 30 minutes sur la dépense calorique, vraiment ?

Selon des chercheurs de l’Université de Loughborough en tout cas c’est bien possible.

Steve Faulkner, qui a travaillé sur l’étude en question, suggère que de prendre un bain chaud pendant une heure trois à cinq fois par semaine pourrait vous aider à brûler plus de calories.

Dormir n’a donc plus l’apanage de la brûlure caloriques sans effort, le bain rentre dans le game !

Pour ce faire, les chercheurs au Royaume-Uni ont surveillé la dépense énergétique et la glycémie de 14 hommes qui ont passé une heure à faire du vélo et une heure dans un bain dont l’eau était chauffée à 40°C.

Le vélo brûlait certes plus de calories, mais le groupe des baigneurs n’était pas en reste avec 130 calories dépensés à prendre un bain chaud (soit l’équivalent du nombre de calories que vous brûleriez en une demi-heure de marche).

Oui, vous avez bien lu, vous pouvez donc de temps à autre zapper la promenade pour passer une heure dans le bain, faut il encore avoir le temps (nous vous recommandons de faire les deux).

Bien que les taux de glycémie des participants aient été inférieurs d’environ 10% après le bain par rapport à la balade en vélo, il a été démontré que le bain avait une réaction anti-inflammatoire similaire sur le corps à l’exercice.

Cependant, l’étude ne portait que sur les hommes, il se peut donc que les femmes réagissent différemment.

Comment est-ce possible de brûler des calories à ne rien faire dans son bain ?

Ce n’est pas le fait de jouer avec votre canard en plastique qui va déclencher cette dépense calorique…mais alors comment un bain chaud peut accélérer la combustion des calories ?

Bien que Faulkner dise qu’il n’y a “pas de réponse définitive” quant à la fréquence à laquelle il faut prendre un bain chaud pour brûler plus de calories, à ce stade de la recherche, il suggère que les bains réguliers peuvent avoir les mêmes avantages que les exercices réguliers.

Comme pour l’exercice physique, il se peut qu’un bain chaud trois à cinq fois par semaine pendant environ 60 minutes soit nécessaire.

Cependant, il n’est pas tout à fait clair si rester dans un bain chaud pendant plus d’une heure vous fera brûler plus de calories, ou si l’eau doit rester à une température constante pour brûler le plus de calories.

D’après nos données, il semble que lorsque la température corporelle commence à s’équilibrer, le taux de calories brûlées se stabilise également“.

Donc votre corps brûle plus de calories lorsqu’il fait plus chaud.

Quant à la température de l’eau, Faulkner a déclaré que son équipe de recherche a choisi 40 degrés Celsius pour que le corps devienne assez chaud pour déclencher des réponses moléculaires qu’ils pensent “importantes dans l’utilisation de la chaleur pour maximiser les bienfaits pour la santé“.

“Il est possible qu’une eau plus chaude puisse avoir un effet plus important sur la combustion de plus de calories, dit-il, mais cela pourrait aussi devenir très inconfortable très rapidement !

Toujours est-il que les chercheurs ne savent pas encore exactement comment la chaleur aide le corps à brûler des calories.

Bien que Faulkner pense qu’il y a une demande accrue d’énergie pour maintenir l’équilibre thermique, pour s’assurer que le corps ne devienne pas trop chaud ou trop froid, ce qui cause in fine une augmentation de la dépense calorique (grâce à ce qu’on appelle les protéines de choc thermique, des molécules fabriquées par toutes les cellules du corps humain en réponse au stress ) .

En d’autres termes, pour faire face à la chaleur extérieure, le corps doit travailler plus fort pour équilibrer sa température interne, ce qui pourrait accélérer la combustion des calories (il en va de même quand il fait froid).

Ces données indiquent également le potentiel de la thérapie thermique comme traitement alternatif et stratégie de gestion pour les personnes à risque de développer une maladie métabolique où l’adhésion, ou la capacité à EX, peut être compromise.

Des bienfaits pour les diabétiques également ?

À long terme, l’augmentation des niveaux de ces protéines peut aider le fonctionnement de l’insuline et améliorer le contrôle de la glycémie.

On sait que ces types de protéines sont plus faibles chez les personnes atteintes de diabète, et M. Faulkner indique que les résultats suggèrent que le chauffage passif pourrait être une technique utile pour aider les personnes atteintes de diabète de type 2 à contrôler leur glycémie, en plus de les aider à contrôler leur poids en général.

Ce n’est pas pour autant que vous devez stopper votre abonnement en salle de sport et vous faire couler 3 bains quotidiens (pensez à la planète) !

Les chercheurs suggèrent que cette dépense énergétique passive devrait surtout être recommandé aux personnes dont la santé, pour quelque raison que ce soit, les empêche de faire de l’exercice physique.

Les bienfaits sur la relaxation ne sont même pas prises en compte dans l’étude !