Vous observez régulièrement une fluctuation de votre poids et vous demandez si c’est un phénomène “normal” ?

Parfois, il arrive que le poids change drastiquement d’un matin à l’autre et si cela peut être mis sur le compte de l’énorme raclette que vous vous êtes envoyée la veille, il peut arriver que ce changement soit inexplicable…

Pourtant, avoir un poids qui fluctue peut tout à fait ne rien avoir d’anormal et il existe de nombreux facteurs qui peuvent influer rapidement sur celui-ci (augmentation ou diminution de ce dernier).

C’est ce que nous allons voir.

La fluctuation due au sodium

Les aliments à forte teneur en sel peuvent, comme vous le savez sans doute, provoquer une rétention d’eau.

Certaines personnes y sont plus sensibles que d’autres.

Selon certaines estimations, la consommation de 500ml d’eau ferait augmenter votre poids d’un kilo.

Cet excès en eau s’ajoute alors aux kilos de la balance. Est-ce que c’est votre cas ? Pensez-vous ne pas consommer beaucoup de sodium ?

Il se peut très bien que vous ne sortiez pas la salière du repas, mais pour autant vous pourriez tout à fait consommé du sodium en excès.

Pas étonnant car le sel peut se cacher dans de nombreux aliments, comme par exemple :

  • la charcuterie
  • les repas tout prêts
  • les sauces toutes faites
  • la soupe en conserve
  • globalement toute la nourriture transformée

En fait, même les soupes maison peuvent contenir beaucoup de sel, alors si vous êtes au régime et que vous essayiez drastiquement de réduire les gros repas, vous pourriez bien remarquer une augmentation de votre poids après un repas light fait de soupe !

A priori c’est un peu fort ! Vous aviez pris soin de souper léger.

Pas de panique, c’est potentiellement le sel le fautif.

La fluctuation due aux selles

Après le sel, les selles, sans mauvais jeu de mot.

Les calories contenues dans les aliments servent soit à alimenter les processus naturels du corps, soit à stocker de l’énergie qui sera utilisée plus tard.

Les déchets sont ensuite traités et excrétés par votre corps sous forme d’urine et de selles.

Quel est le poids de votre caca ? En voici une question que l’on se pose souvent !

Dans cette étude, les chercheurs ont découvert que vous pouviez produire de 125 à près de 170 grammes de selles par jour !

Pas mal…

Cependant, d’autres études indiquent que le poids moyen quotidien des selles est d’environ 106 grammes par jour.

D’autres sources indiquent que l’on peut faire jusqu’à un gramme de caca par jour par kilo de poids corporel.

Grosso modo, il faut retenir que les habitudes intestinales varient, mais vous ne constaterez généralement pas de grandes fluctuations de poids après être bien allé aux toilettes.

Quand bien même vous perdriez du poids dans vos selles, il y aurait toujours des matières digestibles en transit.

On estime que le temps de transit fécal physiologique normal varie entre 40 et 60 heures, avec un temps de transit intestinal complet optimal de 24 à 48 heures.

Pour améliorer ce dernier, une option : manger plus de fibres !

La fluctuation due à l’entrainement

fluctuation poids

Transpirer pourrait avoir un rôle sur les mouvements de balance ?

Il est en effet possible que la transpiration puisse avoir un effet à la fois positif et négatif sur les fluctuations de poids.

Si vous faites de l’hyperhydrose ou que vous avez suivi un entraînement cardio très intense sans avoir bu d’eau, vous avez transpiré une petite quantité de poids d’eau.

Les experts estiment qu’une personne lambda perd environ 700ml à 1.3L de fluide par heure pendant l’exercice, en particulier lors d’une activité cardiovasculaire intense type Hiit.

Mais le cardio n’est pas le seul fautif, l’entrainement de résistance peut lui aussi, indirectement, provoquer une rétention d’eau et donc une fluctuation du poids.

Les muscles peuvent en effet retenir l’eau après l’entraînement, surtout si vous êtes débutant en musculation.

Lorsque vous faites travailler vos muscles (que ce soit avec des charges ou non), vous provoquez des micro-déchirures dans ces derniers.

Ces déchirures se réparent d’elles-mêmes, ce qui donne des muscles plus forts mais aussi un petit phénomène de rétention d’eau durant quelques jours !

La morale de cette histoire est de bien penser à vous hydrater avant, pendant et après l’entrainement, ne serait-ce que pour votre récupération sportive.

Vous devez toujours remplacer les fluides perdus et vous entourer de coachs personnels.

Des espaces comme So Good Fitness, une salle de sport à Marseille, propose des conseils nutritionnels en plus de ses cours collectifs et de son accès libre.

De cette manière, la santé est prise en charge à 360 degrés et vous recevez les bons conseils non seulement sur votre entrainement, mais sur la phase de récupération qui suit !

La fluctuation due aux glucides

Peut être que votre prise de poids subit est due à votre amour pour le pain et les pâtes : pour chaque gramme de glucides que vous consommez, votre corps retient environ trois grammes d’eau afin de stocker la source de carburant.

Alors vous comprenez bien qu’après un repas très riche en glucides, votre poids risque d’augmenter du simple fait du poids de l’eau.

En outre, de nombreux aliments raffinés à base de glucides sont également riches en sodium comme nous avons pu le voir précédemment.

La fluctuation due à l’alcool

L’alcool est un diurétique, il est donc possible que vous remarquiez une perte de poids après en avoir consommé, le fameux effet “pipi infini” après les 7 pintes de Guiness !

L’alcool pourrait engendrer un flux d’urine dans les 20 minutes suivant la consommation, ce qui entraîne des pertes de liquide urinaire et un éventuel déséquilibre hydrique.

Mais ce déséquilibre peut aussi amener votre corps à retenir les liquides provenant des boissons que vous consommez et des aliments que vous mangez.

Que dire des cacahuètes qui accompagnent le petit ricard ? Souvent très salée, cette nourriture d’apéro n’arrange pas vraiement nos affaires !

En définitive, une fluctuation de poids peut tout à fait avoir lieu un lendemain d’after work, pensez là encore à bien vous hydrater (en eau, j’entends).

Quand devriez-vous être inquiet des variations de votre poids ?

Comme nous venons de le voir, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles votre poids peut fluctuer au quotidien (il en existe bien d’autres, notamment dans le cas d’une prise médicamenteuse ou de cycles menstruels).

La plupart de ces changements sont dus à une modification du poids en eau et des fonctions corporelles normales.

Dès lors, peut on vraiment parler de poids normal ? Il n’y a pas lieu de s’inquiéter si vous constatez régulièrement de petites variations sur de courts laps de temps.

Si les fluctuations sont élevés en revanche, vous pouvez commencer à en parler à votre professionnel de santé, et mesurer éventuellement votre pourcentage d’eau en parallèle via un pèse pèse-personne doté de cette fonction.

Bien que la technologie de ces derniers soit très limité et les mesures peu correctes, on peut se dire que le Delta d’un jour sur l’autre est intéressant. Si ce delta du poids en eau ne cesse d’augmenter sur une semaine, cela peut être un indicateur d’un problème médical ou simplement d’une augmentation de la masse corporelle.

Au delà de ça, il est peut être temps d’admettre que le poids corporel ne signifie pas tout. Seul, ce n’est pas une donnée suffisamment pertinente dans le cadre d’une prise de masse ou d’un régime, alors croisez vos données !